Compensation financière des stages

 

Compensation financière des stages

Le 18 juin 2019, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a annoncé la mise en place de mesures pour compenser financièrement les stagiaires du Québec. Un total de 30M$ récurrent est ainsi investi dans un nouveau programme de bourses de soutien à l’intention des stagiaires de certaines formations des domaines de l’éducation, de la santé et des services sociaux. Le nouveau Programme de bourses de soutien à la persévérance et à la réussite englobe également les montants qui étaient précédemment attribués au Programme  de valorisation des futures enseignantes et futurs enseignants! Dès l’automne 2019, c’est donc quatre fois plus d’étudiants et d’étudiantes qui recevront des compensations financières avec la création de ce programme!

Pour lire l’article détaillant les mesures, c’est par ici!

Programmes touchés à l’université :

  • Baccalauréat en enseignement
  • Baccalauréat en pratique sage-femme
  • Baccalauréat en sciences infirmières
  • Baccalauréat en travail social
  • Maîtrise en enseignement
  • Maîtrise en orthopédagogie
  • Maîtrise en orthophonie
  • Maîtrise en psychoéducation
  • Maîtrise en travail social

Montants accordés :

Les montants accordés le seront en deux versements : la moitié sera versée au début du stage, et le deuxième versement sera versé à la fin du stage, selon la réussite de celui-ci. Les montants totaux accordés selon les programmes seront les suivants :

La décision de compenser certains programmes au détriment d’autres a été fait selon les analyses du gouvernement. Plusieurs programmes ont au final été exclus et il sera du devoir de la FECQ et de l’UEQ de continuer à militer pour voir lesdits programmes compensés.

Impact sur l’AFE

L’UEQ souhaite également souligner la bonification des dépenses reconnues des bénéficiaires de la bourse à l’intérieur du programme d’Aide financière aux études. Ainsi, le programme régulier de prêts et bourses sera augmenté de 5,6M$ pour mieux prendre en compte la réalité des stagiaires, notamment dans les frais reliés à l’achat du matériel et au logement durant les stages. Par exemple, en 2018-2019, un montant de 281$ par mois était ajouté au calcul de l’aide pour les étudiantes et les étudiants qui devaient louer une seconde résidence pour le stage. Ce montant passera à 486$ par mois en 2019-2020. Pour ce qui est du matériel scolaire, celui-ci n’était pas une dépense admise dans le calcul de l’Aide financière aux études lorsque l’étudiant ou l’étudiante était en stage à temps plein. Il s’agit maintenant d’une dépense admise, et les stagiaires recevront un montant supplémentaire de 191$ à 471$ par session.

Le calcul d’exemption des bourses pour le programme d’Aide financière aux études a également été augmenté. Présentement, les revenus de bourses qui excèdent 5 000 $ sont comptabilisés à 100 % pour établir la contribution de l’étudiante ou l’étudiant aux fins du calcul de l’aide à lui être attribuée. Il est prévu d’augmenter de 5 000 $ à 7 500 $ le montant d’exemption des revenus de bourses.

Le travail doit se poursuivre

Il s’agit d’une avancée majeure pour les stagiaires québécois et québécoises : toutefois, le travail n’est pas terminé. Notre président, Philippe LeBel, indique «qu’il s’agit d’une mesure qui offrira une chance plus équitable aux étudiantes et aux étudiants concernés de compléter leur programme d’étude. Cependant, elle n’assure toujours pas un environnement de stage sécuritaire et exempt de harcèlement. On s’explique mal aussi pourquoi certains stages ont été oubliés ».

Conditions légales

  • Les stagiaires ne sont toujours pas protégés par la Loi sur les normes du travail et de façon inégale par la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles ;
  • Les conventions de stages annoncées par le ministre Roberge ne seront pas obligatoires et ne pourront pas garantir les mêmes droits que la loi ;

Demande : La FECQ et l’UEQ ont présenté une proposition législative au ministre du Travail, Jean Boulet, afin d’inclure les stagiaires aux lois du travail. Le ministre tarde à annoncer un plan d’action en la matière. Pour plus d’informations :

Note expliquant le Projet de loi visant l’amélioration des conditions des stagiaires

Stages non-compensés

Demande : Généralement, l’UEQ demande la mise en oeuvre de mesures visant à compenser financièrement les étudiantes et les étudiants accomplissant un stage où les actes posés relèvent de l’exercice normal d’un emploi donné.

Pour lire nos avis à ce sujet, c’est par ici!

Plus d’informations

  • Pour lire notre communiqué sur la nouvelle, c’est par ici!
  • Pour visiter le site de notre campagne Stagiaires en solde, c’est par ici!