La FECQ et l’UEQ ont des attentes élevées face au chantier sur les conditions de stage

TERREBONNE, le 19 janvier 2019 – La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et l’Union étudiante du Québec (UEQ) voient d’un bon œil que le ministre Jean-François Roberge donne suite à une de leurs demandes électorales en annonçant un chantier sur les conditions de stage. Les étudiantes et étudiants ont des attentes élevées quant aux résultats et aux mesures mises en place à l’issue de l’exercice. Cette étape importante vers l’amélioration des conditions de stage se veut un moyen pour tendre vers de réelles mesures qui devront être déployées à la suite du chantier, rappellent les associations étudiantes.

FAITS SAILLANTS:

  • Les stages non rémunérés sont souvent présents dans les secteurs majoritairement féminins et le secteur public;
  • 22,4 % des stagiaires se rendent en milieux de stage sans contrat formel les encadrant;
  • 35,2 % des stagiaires disent avoir rencontré des difficultés lors de leur expérience. Parmi ces motifs, les questions financières ont été des irritants pour 61,5 % des répondants;
  • 77 % des stagiaires ne reçoivent aucune forme de rémunération.

Les deux organisations appellent également le ministre à prendre des dispositions dès le prochain budget, afin de lutter contre la précarité financière causée par des stages dans certains programmes déjà documentés. Elles rappellent également que les conditions actuelles ne protègent pas les stagiaires selon les normes du travail et que la majorité des stages non compensés financièrement se retrouve dans des domaines traditionnellement féminins.

CITATIONS

« Ce chantier débute avec une obligation de résultat. La communauté étudiante jugera en fonction des mesures qui seront prises à la fin de cet exercice », affirme le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec, Fred-William Mireault. « Il est important que le gouvernement ne mette pas un frein à la lancée des dernières années. Après la compensation des internats en psychologie et du stage de prise en charge en enseignement, les étudiantes et les étudiants ont de grandes attentes pour le prochain budget », dit Guillaume Lecorps, président de l’Union étudiante du Québec.

À PROPOS DE LA FECQ

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente 78 000 étudiantes et étudiants provenant de 26 cégeps répartis sur tout le territoire québécois. Depuis plus de 25 ans, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’études de la population étudiante collégiale québécoise en étant la seule organisation à représenter exclusivement leurs intérêts.

À PROPOS DE l’UEQ

L’Union étudiante du Québec a pour mission de défendre les droits et intérêts de la communauté étudiante, de ses associations membres et de leurs membres, en promouvant, protégeant et améliorant la condition étudiante et la condition des communautés locales et internationales. Elle compte plus de 79 000 membres universitaires à travers le Québec.

 

-30-

SOURCE

Fédération étudiante collégiale du Québec, Union étudiante du Québec

Pour plus d'informations
Renseignements :
Philippe Clément, vice-président et attaché de presse de la FECQ, 514-554-0576, vpresidence@fecq.org

Alexandre Ducharme, attaché de presse de l’UEQ, 514-497-2602, politique@unionetudiante.ca