L’Union étudiante du Québec lance son enquête panquébécoise sur la santé psychologique de la communauté étudiante universitaire.

Montréal, 29 octobre – L’Union étudiante du Québec (UEQ) lance aujourd’hui son enquête panquébécoise sur la santé psychologique de la communauté étudiante universitaire. C’est sous le slogan « Qu’est-ce qui se cache sous ta façade? » que l‘enquête de l’UEQ rejoindra plus de 150 000 étudiantes et étudiants et dressera un portrait global de la situation. L’UEQ profitera de cette occasion pour sensibiliser les étudiantes et les étudiants à l’importance de cet aspect dans leur parcours académique.

Cette étude sera une des plus complète jamais réalisée sur le sujet. En effet, elle permettra de brosser un portrait complet de la santé psychologique universitaire au Québec, puisqu’environ 150 000 étudiantes et étudiants de 14 institutions universitaires seront sondés à l’aide de plus de 110 indicateurs. L’enquête touchera donc sept régions du Québec et les données s’ajouteront à celles des 40 000 étudiantes et étudiants de l’Université de Montréal déjà sondés sur le sujet en 2016.

L’UEQ s’est associée à la firme de sondage Léger pour s’assurer de la crédibilité de son processus de collecte de données. L’Union étudiante du Québec a aussi conclu plusieurs ententes avec les universités québécoises afin d’assurer la crédibilité de sa démarche et faciliter la tenue de l’étude. L’étude, qui ne recueillera aucune donnée nominative, utilisera toutefois les données sociodémographiques disponibles des universités afin de dresser un portrait complet et de tirer des conclusions précises sur les facteurs prédicteurs de la santé psychologique étudiante.

Finalement, l’Union étudiante du Québec entend continuer à demander la création d’une stratégie québécoise sur la santé psychologique étudiante au gouvernement du Québec. Elle continuera d’interpeller le nouveau ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge tout au long de sa démarche.

 

Citations :

« C’est une grande démarche de mobilisation que nous entreprendrons aujourd’hui. Notre enquête touchera 14 institutions universitaires, 7 régions du Québec, 150 000 étudiants et nous permettra d’évaluer la santé mentale étudiante grâce à 110 indicateurs. » – Guillaume Lecorps, président de l’Union Étudiante du Québec, UEQ.

« Nous avons déjà des sonnettes d’alarme de la part des étudiants. Une étude similaire conduite à l’Université de Montréal avait déjà conclu qu’il y avait un taux deux fois élevé d’idéation suicidaire chez les étudiantes et étudiants universitaires que dans la population régulière. » -Guillaume Lecorps.

« L’enquête sera menée par Léger, nous avons conclu de nombreuses ententes avec les universités québécoises, des spécialistes en psychologie du travail ont élaboré le questionnaire de l’étude. Cette enquête permettra décisivement de faire le portrait de la situation. » – Guillaume Lecorps.

 

À PROPOS DE L’UEQ

L’Union étudiante du Québec a pour mission de défendre les droits et intérêts de la communauté étudiante, de ses associations membres et de leurs membres, en promouvant, protégeant et améliorant la condition étudiante et la condition des communautés locales et internationales. Elle compte plus de 79 000 membres universitaires à travers le Québec.

Pour plus d'informations
Renseignements : Alexandre Ducharme, attaché de presse de l’UEQ, 514-497-2602, politique@unionetudiante.ca